Archives par mot-clé : airbnb

Airbnb : la carte des prix de location à Paris (et ce qu’on y apprend)

Ça fait un petit moment que j'avais envie de me coltiner aux données du service de location de logements entre particuliers Airbnb, après avoir vu la série de cartes réalisées par Tom Slee dans différentes villes du monde.

Et voilà que le site du Temps publie une enquête sur les loueurs d'Airbnb à Genève, en montrant qu'une part importante des offres publiées proposent des appartements qui ne sont pas ou plus habités à l'année.

Lire l'article

Les prix des locations Airbnb à Paris

Plus la couleur d'un appartement est foncée, plus son tarif est élevé. Pour voir des exemples de prix pratiqués, zoomez en double-cliquant, approchez la souris sur un des cercles ou tapez-le.

Autrefois modèle de "l'économie du partage", Airbnb est ainsi accusé de "siphonner" le marché locatif, les propriétaires y multipliant les locations courte durée plutôt que de choisir un occupant pérenne.

Un scraper pour récupérer les données

Pour mener leur enquête, les journalistes ont récupéré les données au moyen d'un scraper, une sorte de robot qui va visiter une à une les pages du site pour y récupérer des informations repérées au préalable. dans le code source.

Avec quelques manipulations simples sur les données ainsi récupérées, ils ont pu repérer de gros loueurs – telle Jasmina, qui gère 120 biens sur Airbnb – puis les faire témoigner.

Jean Abbiateci, co-auteur de cette enquête avec Julie Conti, raconte cette démarche pas à pas dans le blog Data Le Temps et a eu la bonne idée de mettre à disposition le script mis au point pour Outwit Hub, le logiciel qui a servi au scraping, que j'utilise aussi.

J'ai ainsi pu récupérer un échantillon de 2 000 offres parisiennes, proposant uniquement la location d'un logement entier (et pas d'une chambre privée ou une chambre partagée). Ça m'a servi à dresser la carte publiée en haut de cet article.

J'ai veillé à répartir les annonces choisies pour couvrir un maximum de terrain et obtenir une carte harmonieuse -- par exemple, je n'ai gardé que 27 points dans le IIIe arrondissement, alors que c'est celui où les offres sont les plus nombreuses (3,2 par hectare).

Si on en tient pas compte de ce critère, la répartition des offres dans la capitale est en effet très inégale, comme le montre cette carte de chaleur (heat map).  

Carte de chaleur des annonces Airbnb à Paris. Plus la couleur d'une rue est vive, plus il y a d'annonces dans le quartier.
Carte de chaleur des annonces Airbnb à Paris. Plus la couleur d'une rue est vive, plus il y a d'annonces dans le quartier.

"Au final, ta carte va être la même que celle du marché de l'immobilier à Paris", m'a prévenu un confrère qui travaille dans un newsmagazine bien connu pour ses marronniers sur le sujet.

Sa remarque est vraie, mais pas entièrement : un arrondissement peut être plus cher sur Airbnb (c'est le cas du VIIIe et du VIe) que dans une agence traditionnelle, ou au contraire moins cher (le XIXe et le XVIIInotamment).

Et les gros poissons, alors ? Je ne donnerai pas leur profil, histoire de ne pas faciliter le travail du fisc ou du service dédié de la mairie de Paris, mais j'ai repéré des utilisateurs qui ont plusieurs dizaines d'annonces sur le site – des loueurs qui ne ressemblent donc pas beaucoup à ceux en photo sur la page d'accueil, mais plus à des professionnels ayant trouvé un bon filon.

Le phénomène semble assez circonscrit cependant : en cherchant parmi plus de 2 500 annonces, je n'ai trouvé que  9 inscrits avec plus de cinq annonces.

Mais il est possible que les professionnels d'Airbnb se créent plusieurs profils pour gérer leur pool d'annonces et dans ce cas, ils ne peuvent être détectés par cette méthode.

Bonus pour ceux qui ont lu jusqu'ici. Afin d'avoir une idée des expressions les plus utilisés pour convaincre les touristes, voilà un nuage de mots créés avec les titres des annonces de l'échantillon.

worldle
Les mots les plus utilisés dans les titres des annonces d'Airbnb à Paris.