Le top 50 des sites d’info les plus cités sur Wikipédia

« Wiki­pe­dian pro­tes­ter », strip de XKCD (CC-BY-NC)

Les médias fran­çais et la ver­sion fran­co­phone de Wiki­pé­dia entre­tiennent une rela­tion com­pli­quée.  La fia­bi­li­té de l’encyclopédie col­la­bo­ra­tive a long­temps été mise en doute par des chro­ni­queurs et édi­to­ria­liste, mal à l’aise face à l’absence de « comi­té édi­to­rial » ou d’instance diri­geante bien iden­ti­fiée.

Cer­tains jour­na­listes n’hésitent pas à « van­da­li­ser » des notices pour mieux appuyer leur démons­tra­tion, comme pour un repor­tage d’Envoyé spé­cial dif­fu­sé en novembre 2012 et qui avait héris­sé le poil des Wiki­pé­diens ou pour le livre La Révo­lu­tion Wiki­pé­dia, publié sous la direc­tion du chro­ni­queur lit­té­raire Pierre Assou­line en 2007.

Pour­tant, les jour­na­listes uti­lisent quo­ti­dien­ne­ment Wiki­pé­dia pour leurs recherches d’information, même s’ils en connaissent sou­vent mal le fonc­tion­ne­ment et le com­plexe sys­tème d’autorégulation. En for­ma­tion, j’ai sou­vent dû prendre le temps de faire l’anatomie d’une notice, de la liste de sources en bas d’article à l’onglet « Dis­cus­sion », en pas­sant par la com­pa­rai­son des dif­fé­rentes ver­sions.

La « référence nécessaire », règle d’or de l’encyclopédie

Et les Wiki­pé­diens eux-mêmes se servent lar­ge­ment des sites d’information pour sour­cer le conte­nu de leurs notices. Les rédac­teurs doivent en effet res­pec­ter une règle fon­da­men­tale : l’absence de tra­vaux inédits dans le texte des notices. Tout savoir qui y est réfé­ren­cé doit s’appuyer sur une source exis­tante, qu’il s’agisse d’un livre, d’une page offi­cielle ou, bien sou­vent, d’un article de presse.

Un porte-clés Wiki­pé­dia (Cary Bass-Des­che­nes/CC-BY-SA)

C’est pour cette rai­son qu’on croise régu­liè­re­ment la men­tion «(Réf. néces­saire)» [et non « cita­tion néces­saire, mer­ci Gilles, ndlr] dans le conte­nu d’une page, signe qu’un contri­bu­teur vigi­lant a édi­té la page pour signa­ler que l’information men­tion­née n’était pas cor­rec­te­ment sour­cée.

En 2012, l’écrivain amé­ri­cain Phi­lip Roth a pu mesu­rer toute l’intransigeance de cette règle quand il a ten­té de modi­fier la notice d’un de ses romans, cor­rec­tion refu­sée par un admi­nis­tra­teur de la Wiki­pé­dia anglo­phone. Un épi­sode qu’il a racon­té dans le New Yor­ker.

L’existence d’un nombre d’articles suf­fi­sant trai­tant d’une per­son­na­li­té ou d’un phé­no­mène étant d’ailleurs un cri­tère impor­tant pour juger de la « rece­va­bi­li­té » d’un nou­vel article  – ce qui avait amu­sé Daniel Schnei­der­mann lors d’une une émis­sion d’Arrêt sur images sur ce sujet sen­sible.

Mais quelles sont leurs sources pri­vi­lé­giées ? J’ai mené une petite enquête en me basant sur un échan­tillon de plus de 16 500 fiches conte­nant en tout plus de 100 000 liens externes. Je reviens pas à pas sur la méthode uti­li­sée dans un autre article de ce site, où je liste aus­si l’ensemble des don­nées uti­li­sées – sachez juste que mon ordi­na­teur a beau­coup res­sem­blé à ça ces der­nières heures :

Voi­là donc le top 50 des sites d’actu dont le conte­nu est le plus sou­vent cité en réfé­rence dans Wiki­pé­dia :

Si au lieu d’un échan­tillon « géné­ra­liste » de fiches, on se can­tonne à des sélec­tions res­ser­rées, on peut voir com­ment cette liste de médias de réfé­rence évo­lue thème par thème – n’hésitez pas à me contac­ter ou à lais­ser un com­men­taire si vous sou­hai­tez que j’explore d’autres thé­ma­tiques.

Enfin, si vous êtes jour­na­liste, vous avez peut-être envie de savoir quels conte­nus de votre média ou de son concur­rent font désor­mais réfé­rence, peut-être pour l’éternité – c’est quand même plus chic que d’être cité dans un tweet de Nadine Mora­no, non ?

Vous pou­vez cher­cher votre média et les notices dans lequel il est cité dans la liste com­plète des liens de l’échantillon « géné­ra­liste », soit 1% du total des fiches publiées sur Wiki­pé­dia. Si le tableau ne se charge pas, vous pou­vez retrou­ver la liste com­plète dans cette Google Sheet.

Si vous trou­vez des erreurs ou des bizar­re­ries, contac­tez-moi ou lais­sez un com­men­taire que je puisse jeter un œil à vos trou­vailles.

Puisque vous passez par là…

J’ai besoin de votre aide : je m’intéresse à la mesure d’audience des médias en ligne (dans Google Analytics, sur Facebook, sur Twitter…) et à ce que les journalistes en font. En participant à ma petite enquête sur le sujet, vous m’aiderez à concevoir de nouveaux services intéressants.

Partager cet article

Lien copié !
C'est nul, je veux de gros boutons colorés !

Partager cet article

On en discute ?