Airbnb : la carte des prix de location à Paris (et ce qu’on y apprend)

Ça fait un petit moment que j’avais envie de me col­ti­ner aux don­nées du ser­vice de loca­tion de loge­ments entre par­ti­cu­liers Airbnb, après avoir vu la série de cartes réa­li­sées par Tom Slee dans dif­fé­rentes villes du monde.

Et voi­là que le site du Temps publie une enquête sur les loueurs d’Airbnb à Genève, en mon­trant qu’une part impor­tante des offres publiées pro­posent des appar­te­ments qui ne sont pas ou plus habi­tés à l’année.

Lire l’article

Les prix des locations Airbnb à Paris

Plus la cou­leur d’un appar­te­ment est fon­cée, plus son tarif est éle­vé. Pour voir des exemples de prix pra­ti­qués, zoo­mez en double-cli­quant, appro­chez la sou­ris sur un des cercles ou tapez-le.

Autre­fois modèle de « l’économie du par­tage », Airbnb est ain­si accu­sé de « siphon­ner » le mar­ché loca­tif, les pro­prié­taires y mul­ti­pliant les loca­tions courte durée plu­tôt que de choi­sir un occu­pant pérenne.

Un scraper pour récupérer les données

Pour mener leur enquête, les jour­na­listes ont récu­pé­ré les don­nées au moyen d’un scra­per, une sorte de robot qui va visi­ter une à une les pages du site pour y récu­pé­rer des infor­ma­tions repé­rées au préa­lable. dans le code source.

Avec quelques mani­pu­la­tions simples sur les don­nées ain­si récu­pé­rées, ils ont pu repé­rer de gros loueurs – telle Jas­mi­na, qui gère 120 biens sur Airbnb – puis les faire témoi­gner.

Jean Abbia­te­ci, co-auteur de cette enquête avec Julie Conti, raconte cette démarche pas à pas dans le blog Data Le Temps et a eu la bonne idée de mettre à dis­po­si­tion le script mis au point pour Out­wit Hub, le logi­ciel qui a ser­vi au scra­ping, que j’utilise aus­si.

J’ai ain­si pu récu­pé­rer un échan­tillon de 2 000 offres pari­siennes, pro­po­sant uni­que­ment la loca­tion d’un loge­ment entier (et pas d’une chambre pri­vée ou une chambre par­ta­gée). Ça m’a ser­vi à dres­ser la carte publiée en haut de cet article.

J’ai veillé à répar­tir les annonces choi­sies pour cou­vrir un maxi­mum de ter­rain et obte­nir une carte har­mo­nieuse – par exemple, je n’ai gar­dé que 27 points dans le IIIe arron­dis­se­ment, alors que c’est celui où les offres sont les plus nom­breuses (3,2 par hec­tare).

Si on en tient pas compte de ce cri­tère, la répar­ti­tion des offres dans la capi­tale est en effet très inégale, comme le montre cette carte de cha­leur (heat map).  

Carte de chaleur des annonces Airbnb à Paris. Plus la couleur d'une rue est vive, plus il y a d'annonces dans le quartier.
Carte de cha­leur des annonces Airbnb à Paris. Plus la cou­leur d’une rue est vive, plus il y a d’annonces dans le quar­tier.

« Au final, ta carte va être la même que celle du mar­ché de l’immobilier à Paris », m’a pré­ve­nu un confrère qui tra­vaille dans un news­ma­ga­zine bien connu pour ses mar­ron­niers sur le sujet.

Sa remarque est vraie, mais pas entiè­re­ment : un arron­dis­se­ment peut être plus cher sur Airbnb (c’est le cas du VIIIe et du VIe) que dans une agence tra­di­tion­nelle, ou au contraire moins cher (le XIXe et le XVIIInotam­ment).

Et les gros pois­sons, alors ? Je ne don­ne­rai pas leur pro­fil, his­toire de ne pas faci­li­ter le tra­vail du fisc ou du ser­vice dédié de la mai­rie de Paris, mais j’ai repé­ré des uti­li­sa­teurs qui ont plu­sieurs dizaines d’annonces sur le site – des loueurs qui ne res­semblent donc pas beau­coup à ceux en pho­to sur la page d’accueil, mais plus à des pro­fes­sion­nels ayant trou­vé un bon filon.

Le phé­no­mène semble assez cir­cons­crit cepen­dant : en cher­chant par­mi plus de 2 500 annonces, je n’ai trou­vé que  9 ins­crits avec plus de cinq annonces.

Mais il est pos­sible que les pro­fes­sion­nels d’Airbnb se créent plu­sieurs pro­fils pour gérer leur pool d’annonces et dans ce cas, ils ne peuvent être détec­tés par cette méthode.

Bonus pour ceux qui ont lu jusqu’ici. Afin d’avoir une idée des expres­sions les plus uti­li­sés pour convaincre les tou­ristes, voi­là un nuage de mots créés avec les titres des annonces de l’échantillon.

worldle
Les mots les plus uti­li­sés dans les titres des annonces d’Airbnb à Paris.

Un peu d'inspiration !

Depuis 2014, j'accompagne des médias dans leurs projets et je mène mes propres expériences. Retrouvez les réalisations dont je suis le plus fier dans un portfolio qui vous donnera envie d'innover !

Partager cet article

Lien copié !
C'est nul, je veux de gros boutons colorés !

Partager cet article

On en discute ?