Airbnb : la carte des prix de location à Paris (et ce qu’on y apprend)

Ça fait un petit moment que j’avais envie de me col­ti­ner aux don­nées du ser­vice de loca­tion de loge­ments entre par­ti­cu­liers Airbnb, après avoir vu la série de cartes réa­li­sées par Tom Slee dans dif­fé­rentes villes du monde.

Et voi­là que le site du Temps publie une enquête sur les loueurs d’Airbnb à Genève, en mon­trant qu’une part impor­tante des offres publiées pro­posent des appar­te­ments qui ne sont pas ou plus habi­tés à l’année.

Lire l’article

Les prix des locations Airbnb à Paris

Plus la cou­leur d’un appar­te­ment est fon­cée, plus son tarif est éle­vé. Pour voir des exemples de prix pra­ti­qués, zoo­mez en double-cli­quant, appro­chez la sou­ris sur un des cercles ou tapez-le.

Autre­fois modèle de « l’économie du par­tage », Airbnb est ain­si accu­sé de « siphon­ner » le mar­ché loca­tif, les pro­prié­taires y mul­ti­pliant les loca­tions courte durée plu­tôt que de choi­sir un occu­pant pérenne.

Un scraper pour récupérer les données

Pour mener leur enquête, les jour­na­listes ont récu­pé­ré les don­nées au moyen d’un scra­per, une sorte de robot qui va visi­ter une à une les pages du site pour y récu­pé­rer des infor­ma­tions repé­rées au préa­lable. dans le code source.

Avec quelques mani­pu­la­tions simples sur les don­nées ain­si récu­pé­rées, ils ont pu repé­rer de gros loueurs – telle Jas­mi­na, qui gère 120 biens sur Airbnb – puis les faire témoi­gner.

Jean Abbia­te­ci, co-auteur de cette enquête avec Julie Conti, raconte cette démarche pas à pas dans le blog Data Le Temps et a eu la bonne idée de mettre à dis­po­si­tion le script mis au point pour Out­wit Hub, le logi­ciel qui a ser­vi au scra­ping, que j’utilise aus­si.

J’ai ain­si pu récu­pé­rer un échan­tillon de 2 000 offres pari­siennes, pro­po­sant uni­que­ment la loca­tion d’un loge­ment entier (et pas d’une chambre pri­vée ou une chambre par­ta­gée). Ça m’a ser­vi à dres­ser la carte publiée en haut de cet article.

J’ai veillé à répar­tir les annonces choi­sies pour cou­vrir un maxi­mum de ter­rain et obte­nir une carte har­mo­nieuse – par exemple, je n’ai gar­dé que 27 points dans le IIIe arron­dis­se­ment, alors que c’est celui où les offres sont les plus nom­breuses (3,2 par hec­tare).

Si on en tient pas compte de ce cri­tère, la répar­ti­tion des offres dans la capi­tale est en effet très inégale, comme le montre cette carte de cha­leur (heat map).  

Carte de chaleur des annonces Airbnb à Paris. Plus la couleur d'une rue est vive, plus il y a d'annonces dans le quartier.
Carte de cha­leur des annonces Airbnb à Paris. Plus la cou­leur d’une rue est vive, plus il y a d’annonces dans le quar­tier.

« Au final, ta carte va être la même que celle du mar­ché de l’immobilier à Paris », m’a pré­ve­nu un confrère qui tra­vaille dans un news­ma­ga­zine bien connu pour ses mar­ron­niers sur le sujet.

Sa remarque est vraie, mais pas entiè­re­ment : un arron­dis­se­ment peut être plus cher sur Airbnb (c’est le cas du VIIIe et du VIe) que dans une agence tra­di­tion­nelle, ou au contraire moins cher (le XIXe et le XVIIInotam­ment).

Et les gros pois­sons, alors ? Je ne don­ne­rai pas leur pro­fil, his­toire de ne pas faci­li­ter le tra­vail du fisc ou du ser­vice dédié de la mai­rie de Paris, mais j’ai repé­ré des uti­li­sa­teurs qui ont plu­sieurs dizaines d’annonces sur le site – des loueurs qui ne res­semblent donc pas beau­coup à ceux en pho­to sur la page d’accueil, mais plus à des pro­fes­sion­nels ayant trou­vé un bon filon.

Le phé­no­mène semble assez cir­cons­crit cepen­dant : en cher­chant par­mi plus de 2 500 annonces, je n’ai trou­vé que  9 ins­crits avec plus de cinq annonces.

Mais il est pos­sible que les pro­fes­sion­nels d’Airbnb se créent plu­sieurs pro­fils pour gérer leur pool d’annonces et dans ce cas, ils ne peuvent être détec­tés par cette méthode.

Bonus pour ceux qui ont lu jusqu’ici. Afin d’avoir une idée des expres­sions les plus uti­li­sés pour convaincre les tou­ristes, voi­là un nuage de mots créés avec les titres des annonces de l’échantillon.

worldle
Les mots les plus uti­li­sés dans les titres des annonces d’Airbnb à Paris.

Puisque vous passez par là…

J’ai besoin de votre aide : je m’intéresse à la mesure d’audience des médias en ligne (dans Google Analytics, sur Facebook, sur Twitter…) et à ce que les journalistes en font. En participant à ma petite enquête sur le sujet, vous m’aiderez à concevoir de nouveaux services intéressants.

Partager cet article

Lien copié !
C'est nul, je veux de gros boutons colorés !

Partager cet article

On en discute ?